La Rencontre
for
Fonds Erasme
by Jean-François D'Or


« La mémoire a-t-elle inscrit quelque part le souvenir de cette épopée ondulatoire lorsque le souffle court, par la tangente, il a osé ce premier baiser. »



Installation at Bozar.




Dans un dialogue avec l'architecture de Victor Horta à Bozar, plusieurs centaines de spermatozoïdes en verre de Murano se meuvent, batifolent et ondulent en un long flux sinueux à la recherche éperdue d'un potentiel de vie, d'une rencontre féconde. Un et un seul sera le vainqueur, la promesse d'une naissance.



Cette oeuvre, d'abord installée à Bozar ensuite au Château de La Hulpe, invite les donateurs à participer de manière collective en acquérant chacun un exemplaire de gamète numéroté.

Chaque pièce en verre est unique, réalisée à la main et soufflée dans la grande tradition du verre de Murano. Fécondation in vitro.


Cette installation composée de l'ensemble des spermatozoïdes acquis par les donateurs finance la recherche médicale et exprime symboliquement la complicité entre les mécènes du Fonds Erasme et les chercheurs de la Clinique de la Fertilité.


Vous souhaitez participer et soutenir la recherche médicale : Faites un don.



MATERIAL /

Blown Murano glass | Opalescent white.


DIMENSION /

Installation : 4 x 8 m.
Spermatozoïd : L 50-55 cm. Scale : 10 000 / 1.


DESIGN /

Jean-François D'Or.


PRODUCTION /

Septy Bechou, Maître verrier.


EDITOR /
Fonds Erasme, ULB, Brussels.


PRICE /

Contact us to get price and delivery time.


Pictures © Stéphanie Derouaux © Bozar. 





« Lustre de Murano revisité. En suspension, ces gamètes semblent plus légers que l'air. Á la moindre brise, ils se tortillent, oscillent, tintillant au frêle son d'un délicat carillon. 

Ils se dirigent inexorablement vers la lumière qui les attire et les révèle. »



« Pour ma part, je me souviens à moitié de ce moment de vie de gamète, première
conquête spatiale. Je me souviens avoir trébuché sur mon flagelle, avant de me ressaisir et de décrocher le pompon de la vie. »



 

Les spermatozoïdes sont entre 200 et 500 millions à être parachutés à une vitesse d’environ 50 km/h. A leur échelle, leur distance à parcourir jusqu’à leur cible équivaut au voyage terre-lune, une épopée. Il leur faut quelques 800 coups de flagelle pour avancer de 10 mm. Ils se déplacent à la vitesse de 3 mm par minute, soit 0,00018 km/h. Même si nombre d’entre eux s’égarent, leur flagelle serait doté d'une antenne qui leur permettrait de s'orienter vers l'émetteur ovocyte. Dans le voisinage de l'ovule, ils ne sont plus qu'environ 200 d’entre eux. C’est ce peloton de tête qui fut matérialisé dans ce quantique qu’est cette installation " La Rencontre ", moment de recherche éperdue qui précède la fécondation.

 

En métaphore à la singularité de la vie, la fragilité et la délicatesse du verre de Murano s’y prêtaient à merveille. Fécondation in vitro. Pour cela, j'ai eu la chance de rencontrer un Maître verrier. Septy Bechou a soufflé chaque pièce dans la grande tradition du verre de Murano. Il les a ensuite étirées jusqu'à leur extrême fragilité. Chaque pièce est unique. Le défi de notre collaboration fut de tenter de rendre cette matière inanimée vivante, organique.


En ce sens, également, un travail photographique macro magnifiant le verre opalin offre une ambiguïté sur leur dimension. En effet, ces gamètes soufflés en verre de Murano ont une longueur de 55 cm, ils sont agrandis 10 000 fois. Les véritables cellules reproductrices que sont les spermatozoïdes mesurent environ 55 micromètres et sont observés en laboratoire à l’aide de microscope électronique. 

 


Objet unique, symboliquement souligné d'un trait de lumière.




Une fois délicatement suspendu chez le mécène, ce fragile gamète semble plus léger que l'air, il se tortille et oscille à la moindre brise. Il semble se diriger inexorablement vers la lumière qui l'attire et le révèle.




L'installation est constituée de plusieurs centaines de spermatozoïdes. Les donateurs y participent de manière collective en acquérant chacun un exemplaire certifié et numéroté en verre de Murano.


Vous souhaitez participer et soutenir la recherche médicale : Faites un don.


PRICE /

Contact us to get price and delivery time.



A leur échelle, leur distance à parcourir équivaut au voyage terre-lune, une épopée. Il leur faut quelques 800 coups de flagelle pour avancer de 10 mm. Même si nombre d’entre eux s’égarent, leur flagelle serait doté d'une antenne qui leur permettrait de s'orienter vers l'émetteur ovocyte. Dans le voisinage de l'ovule, ils ne sont plus qu'environ 200 d’entre eux. C’est ce peloton de tête qui fut matérialisé dans ce quantique qu’est cette installation " La Rencontre ", moment de recherche éperdue qui précède la fécondation.

BUY INFO SHARE

Buy

How to buy this product ?

Info

Get more info

Share

Follow us

Newsletter